Il paraît que la musique adoucit les moeurs… Étudier aussi ! 

Voilà, j’ai craqué. Pipi test. Pas l’ombre d’une 2e ligne rose alors que la ligne de contrôle s’exhibe et s’étale, même, baveuse, la conasse ! Bref. 31 jours depuis le début des saignements (les vrais les gros) de la fausse couche. Je ne sais pas ce que j’espérais. 

Mais bon, on va se remettre en selle, continuer les travaux pratiques (même si avec mes douleurs c’est ‘achement moins spontané). Et surtout profiter ! 

Car depuis hier, j’ai commencé ma formation avec Tobie Batman and co au centre Georges Devereux, et que je suis conquise ! Au point d’être contente de me lever à 7h un samedi matin. Et ça, si j’avais été enceinte, je n’aurais pas pu la finir puisque c’est deux jours par mois jusqu’en juin.

 Bon, y a bien une FIV qui va me pourrir le schmilblick, mais je crois qu’ il y a une pause en février, donc autant ça sera parfait comme timing ! 

https://youtu.be/vjrTbToVzyM
Et puis jeudi soir je suis allée avec ma chef au prélude gratuit de la philarmonie de Paris. Avec un gosse à récupérer, c’est mort. 

D’ailleurs, les amatrices de musique classique, je vous conseille fortement d’aller voir, c’est une fois par mois, 45 min, présenté par des élèves du conservatoire fichtrement doués. Et puis c’est l’occasion de voir l’intérieur de ce bâtiment bizarroïde. Il n’y a qu’à se pointer. Même en retard on nous a acceptées.

Et puis ce soir nous nous réunissons avec les deux frangins de mon mari et leurs femmes et enfants (11 ans tous les deux), et mes beaux-parents pour aller voir un match de basket à Levallois. Et franchement, je suis pas une fan, mais c’est vrai qu’on est vite dans l’ambiance et que j’ai de fortes chances d’être aphone demain ! 

Bref, réjouissons-nous du moment présent.

3 réponses sur “Il paraît que la musique adoucit les moeurs… Étudier aussi ! ”

  1. Quelle énergie et que de beaux projets ! C’est quoi cette formation (tu attises ma curiosité)?
    PS: je n’arrivais plus à me rendre sur ton blog ces derniers temps, il y avait une sorte de bug de sécurité, bref, contente que ce soit réparé ! Bises

    1. Oui, merci, le bug j’ai vu hier… L’amie qui héberge le blog (Tayssa) a dû réparer…
      La formation c’est une initiation à l’ethnopsychiatrie. Et là, pour pas dire de bêtises, je vais citer Wikipedia : « L’ethnopsychiatrie s’est intéressée aux désordres psychologiques en rapport à leur contexte culturel d’une part, aux systèmes culturels d’interprétation et de traitement du mal, du malheur et de la maladie d’autre part.  »
      C’est un courant qui s’éloigne de la psychiatrie transculturelle car celle-ci transpose la mm psychiatrie dans plein de culture alors que là c’est au thérapeute (et par extension au travailleur social) de s’adapter à la culture de la personne qu’il a en face, à ses croyances, et s’en servir pour l’aider à trouver ses solutions.
      C’est vraiment très intéressant, et je trouve que ça s’applique aussi bien aux migrants qu’à toutes les cultures régionales qu’on peut trouver en France même si en lisant le programme je réalise que ça ne sera pas traité spécifiquement…
      Tu fais quoi comme boulot toi ? Si t’es en plus dans le médico-social je vais mourir de rire…

      1. Ah ouais, ça a l’air intéressant je comprends que ça te motive pour te lever aux aurores! Pour mon job, désolée mais c’est secret défense 😉 Et non, je ne suis pas dans le médico-social, mais ça m’est assez familier, car ma maman bossait là dedans.

Laisser un commentaire