Et maintenant la phase maso…

Oui madame. Maso. Parce qu’amoureux des séries comme nous sommes, nous avons pourtant longtemps résisté à Handmaid’s tale. C’était pas le moment. En fait, je sais pas quand ça sera le moment en tant que femme infertile, et en tant que femme tout court… ben en fait ça sera jamais le moment ! Du coup on s’est lancé ! 

Cette série à l’esthétique irréprochable est quand même, il fait le noter, d’une cruauté sans nom envers les femmes. 

Dans une société dystopique et totalitaire au très bas taux de natalité, les femmes sont divisées en trois catégories : les Epouses, qui dominent la maison, les Marthas, qui l’entretiennent, et les Servantes, dont le rôle est la reproduction

C’est apparemment tiré d’un livre (que je n’ai pas lu) du même nom. Tout ça sur fond de fanatisme religieux bien sûr, puisque l’être humain à toujours eu besoin de se planquer derrière un truc extrémiste pour commettre les pires horreurs, expliquer l’inexplicable, et asseoir le pouvoir d’une minorité.

Nous n’avons regardé pour l’instant que trois épisodes, mais ils sont captivants bien que fortement perturbants. 

Vont-ils à un moment expliquer ce qui a causé l’infertilité massive ? Est-ce que ça ne tournera qu’autour de l’infertilité féminine, ce qui risquerait de fortement me contrarier à moins que l’explication soit valable ? 

Forcément les scènes remuent mes tripes et ça interroge en effet sur l’augmentation constante des problèmes de fertilité. J’ai froid dans le dos quand je regarde des films du style « le fils de l’homme » (très bon au demeurant). 

Une partie de moi se dit qu’on a tellement gentiment bousillé notre planète qu’il n’y a pas de raisons que les abeilles et les ours polaires soient seuls à en pâtir (la progestérone en voie orale m’aura au moins permis de moins balancer de serviettes hygiéniques dans la nature). Et je me pose la question de l’éthique dans cette marche forcée vers la conception. Et puis mon égoïsme naturel revient et oui, je veux quand même un mioche à moi (ok, à nous) même si Mère Nature elle veut pas, et puis je l’emmerde Mère Nature parce qu’en plus j’ai décidé que mon mioche serait celui qui la sauverait, nah ! 

Bon. Je vais retourner à mes séries moi… Bonne soirée ! ?

Une pensée sur “Et maintenant la phase maso…”

  1. He beh, 3 articles publiés en une seule journée, tu es hyperprolifique toi !!! Contente pour toi que la biopsie soit passée, au tour de Marshall maintenant (on a pas des vies un peu délirantes ?? Non?! ).
    Pour la série, j’avais dévoré la première saison en début d’été, j’en avais parlé moi aussi en le recommandant aux pmettes souhaitant accompagner leur dépression 😉 … et puis finalement je me suis rendue compte que le thème principal abordé n’était pas, de mon point de vue, l’infertilité, mais l’oppression. Ça reste pas très joyeux mais c’est tellement bien réalisé et joué qu’on se fait vite absorber par l’histoire. À titre personnel, j’attends la saison 2 avec impatience !
    Je partage aussi à ta réflexion sur la surpopulation… et ta conclusion :1) fuck, 2) et puis nos enfants seront merveilleux, avec une conscience aiguë de ce problème, si bien qu’ils apporteront leurs forces pour ce combat pour la planète. Des bises

Laisser un commentaire