Le jour où mon monde s’arrête de tourner… Ou reprend sa course en accéléré.

J’ai le trac. Le méga trac.

J’ai l’impression que plein de choses vont se jouer. Et je suis en retard. Le RER C est fortement ralenti par les feuilles mortes. Oui madame. C’est pas une blague. Mes aimées mordorées s’aglutinent et font des pannes de courant.

J’ai peur, le souffle qui se coupe, s’accélère. J’ai l’impression d’aller aux résultats du bac. Suite au divorce difficile de mes parents j’ai vécu seule à Grenoble et ma mère payait mon studio. Sauf qu’autant j’ai survécu à ma 1ère, autant en terminale j’ai décidé que je n’étais plus faire pour ça et j’ai arrêté fin novembre, pour aller faire des classes certes comme anim. Voyager et glander entre deux. Sauf que ma mère savait pas. 

J’ai donc passé mon bac L comme je pouvais. Je m’étais quand même procuré les listes de bouquins au rectorat pour faire mes choix sur les matières facultatives. Je l’ai eu. Pas le choix. Ras des pâquerettes mais pas de rattrapage. 10,6. Étonnamment ce sont les matières scientifiques qui m’ont sauvée. Un comble pour une L ! Mais j’étais passée par la ES avant… Bref, je m’égare, je noie le poisson. 

Suis enfin arrivée en salle d’attente. À l’heure. Eux à la bourre. Le contraire serait inquiétant. Et y a une putain de meuf enceinte dans MA salle d’attente de PMA. Aller, on y croit. C’est un signe ! 

Laisser un commentaire