Solitude

Le timing n’est pas simple. Mon cher et tendre vit une période compliquée au boulot. Il se retrouve presque seul à bosser sur son quartier (éduc de rue), et en plus grosse loyauté, s’il change de crèmerie c’est 25 ans de boulot réduits en poussière car jusqu’à présent la continuité était assurée. Mais son chef et son collègue, peu présents, ne sont que des collègues, il veut leur en dire le moins possible sur sa vie privée (alors qu’avant il avait son chef (retraité) dont il était proche, une collègue devenue une amie… Là il attend désespérément un recrutement car il porte le travail un peu seul.

Quand il rentre le soir il a besoin de parler, car toute la journée il ne voit quasiment que des jeunes. Je me rends compte que je dois parfois faire un effort pour l’écouter, alors que moi-même j’ai envie de raconter (après mon épisode lâchage de décembre où je n’étais plus si sûre de vouloir bosser dans la psychose tant j’étais épuisée). C’est bizarre avant j’aimais bien qu’il me raconte.

Et hier il me demande en rentrant du boulot à 22h comment s’est passé le rdv, je lui explique et il râle de ne pas pouvoir anticiper de date pour le recueil de sa semence, au cas où il s’engage sur une réunion mairie ou partenaires. Je comprends mais je lui rappelle qu’il a le droit de s’absenter sans rattraper (même s’il n’a pas d’horaire fixe), et que s’il était malade ça sera pareil. Mais il ne veut pas en parler à ses collègues.

Je lui rappelle donc qu’accessoirement ma ponction sera en anesthésie générale, et je me dis que ça va se finir seule en transport cette affaire. Il me répond que non, il va poser une journée. Et ça m’embête qu’il pose une journée précieuse alors qu’il y a droit.

J’ai donc pleuré silencieusement. Nous avons déjà eu cette conversation sur sa motivation. Non il n’avait pas envie de retourner en pma et il était près à se contenter de notre puce. Mais oui il a quand même envie d’un 2e, mais c’est pas le bon mois, et pour moi le temps presse, la Doc l’a bien dit.

C’est lui qui doit me faire les piqûres. Il se plie au protocole. Mais j’ai quand même la sensation de m’installer un peu toute seule sur le quai cette fois-ci.

3 réponses sur “Solitude”

  1. Tu as le droit d’avoir tes préoccupations et même si tu ne l’écoutes que d’une oreille, tu es tout de même dans l’écoute ! Pourquoi ne pas faire appel à une infirmière à domicile pour les injections ? Dur dur le retour en PMA… courage on est là si tu as besoin 😘

Laisser un commentaire