Finalement…

Et si on partait en vacances ?

Le gouvernement reculant (sûrement pour mieux sauter) l’idée d’un reconfinement partiel qui interdirait de sortir de son département, nous avons misé avec mon chéri, de décaler la stimulation d’un mois. Malgré l’urgence décrétée de Dr Boss. Je me paye aussi ce luxe car j’ai des cycles courts d’environ 24 jours depuis mon retour de couches.

Ça m’a permis de préparer mon employeur aussi à un mois de mars un peu aléatoire. Et puis en fait moi aussi. Je me rends compte que je prends peu à peu conscience de ce que ça implique réellement avec une puce de 2 ans et demi qui relance à intervalle régulier la machine à « terrible two ». C’est bien en fait de faire ça pendant qu’elle est à la crèche 5/7 jours. Pendant les vacances c’était une possibilité aussi, mais je me connais, j’ai besoin de profiter de ces moments pour crapahuter dans Paris avec elle, et autant que ça se passe sans hormones autres que les syndrômes pré-menstruels ou pré-ovulatoires!

Nous avons donc pris le pari (et pour l’instant ça a l’air bien parti) de maintenir nos projets de vacances. Départ pour Nancy le mardi 23, récupération de ma pote, mercredi Gérardmer, retour Nancy le vendredi et retour Paris le samedi. La neige ne sera ptet pas au rdv pour nos véléités de luge, mais il en restera sûrement assez pour des bonhommes de neige, apprécier le paysage.

Le plus important, s’occuper de nous. La PMA n’est pas magique, dans notre cas rien n’est gagné, pas d’embryons au frais non plus. Il y a un temps pour chaque chose.

Une réponse sur “Finalement…”

Laisser un commentaire