Begin or not begin?

Décidément, ce retour en PMA ne veut pas se faire.

D’abord nous avons décidé de décaler d’un mois car je n’ai pas le choix de mes vacances et nous avions déjà réservé quelques jours à Gérardmer avec la marraine de ma fille, et c’est quand même ma puce qui passe d’abord.

Puis il y a eu la loose du COVID, et ses 2 mois dans la tronche. Je ne peux que remercier et saluer bien bas la personne qui me fait du reiki (bénévolement qui plus est) et qui, une semaine après l’annonce de report, m’a permis d’évacuer ma colère, qui me bouffait littéralement.

Mais j’avais déjà commencé le synarel à J18 du cycle précédent. Ce qui m’avait déjà occasionné un décalage de règles de 5/6 jours. Il a fallu arrêter dans mes premiers jours de ce cycle à cause du covid. Et moi qui ai des cycles à peu près réguliers de 24/26 jours, me voici rendue à J35 et rien de rien à l’horizon (et 2 pipi tests négatifs).

J’ai envoyé un mail à tout hasard à la PMA, me disant que vu ma crise de nerf post-annonce de report, ils allaient juste m’ignorer et me dire de prendre mon mal en patience. Sans leur évoquer mon inquiétude de voir mon weekend du 5/6 juin en baie de Somme avec le frère, la belle-soeur et la nièce de mon cher et tendre tomber à l’eau. Problème de riche me direz-vous, mais je crois qu’en cette période tout le monde a besoin d’air.

Et on nous a déjà volé nos vacances… J’ai d’ailleurs dit à mon amoureux qui, lui peut reporter ses vacances, de les garder pour faire enfin son trip à vélo avec lequel il me bassine depuis 3 ans 😆!

Et miracle, ils m’ont envoyé un test à faire avant de démarrer duphaston. Il ne m’en a pas fallu plus finalement pour que mes règles débarquent ! Décidément! Je n’aime vraiment pas le synarel! Et je dois le recommencer le 9 mai…

Le truc bien dans tout ça, c’est qu’avec toutes ces conneries de COVID, moi qui hésitait sur le vaccin et me disait que de toute façon projet grossesse=pas de vaccin, et bien la donne a changé. Bossant comme éduc en psychiatrie, j’ai droit depuis un moment au vaccin, et quand j’en ai reparlé à Dr Boss, elle m’a dit « Allez-y, ça sera déjà ça à penser en moins. »

Me voici donc primo-vaccinée depuis le 6, la suite le 4 mai, à l’Hôtel Dieu tant qu’à faire… Je vous laisse avec ma pause café sur le pont en en sortant (oui, mon petit luxe reposant avant la journée mouvementée).

PS: oui j’ai douillé 5 jours, mais comme je douille à chaque vaccin en fait ! Nous verrons pour la suite.

Une réponse sur “Begin or not begin?”

  1. Rdv pris aussi ! Première dose lundi… sympa la vue. Ça me donne envie d’aller manger une glace Berthillon ! 🤤🤤🤤 putain les batardes de règles… le sale coup… c’est pas sympa…

Laisser un commentaire